Vincent Jacopin | Saveol
Vincent Jacopin Portrait

Vincent Jacopin

Une installation en douceur

« Il ne faut pas avoir peur du futur ! » s’exclame Vincent Jacopin. Ce trentenaire a pris son avenir en main en préparant, avec l’aide de son parrain Philippe Léon, son installation en maraîchage sur la commune de Guipavas (Finistère).

 

En juillet prochain, Vincent Jacopin sera officiellement son propre patron. Il gérera 2,6 hectares de serres de tomates chauffés par cogénération

J'avais l'envie d'entreprendre

Un tuteur expérimenté

« Le ticket d’entrée financier dans le métier est élevé pour pouvoir s’installer dans de bonnes conditions. Un parrainage s’imposait pour obtenir un financement de qualité et pouvoir échanger sur les choix stratégiques d’entreprise : équipements, production, négociations fournisseurs, gestion financière, sociale et administrative » témoigne-t-il.

 

Cette caution d’expérience, Vincent l’a trouvée auprès de son ancien employeur, Philippe Léon, devenu son parrain au sein de la coopérative Savéol. « Nous nous sommes rencontrés en 2004 » se souvient Philippe. « Mon frère et moi avions recruté Vincent pour un job saisonnier. Très rapidement, je lui ai proposé de devenir chef de culture. Il avait 22 ans et déjà des responsabilités. Grâce à son niveau de formation* et à sa motivation, il tenait techniquement la route. Au-delà, j’ai repéré chez lui de bonnes aptitudes au management. »

 

Douze ans plus tard, Vincent va remplacer Jean-Yves, le frère de Philippe qui part en retraite, en rachetant la partie la plus ancienne de l’entreprise qu’il est en train de moderniser. Il investit, en commun avec Philippe, dans une unité de cogénération qui chauffera leurs serres respectives.

 

La fibre d’entreprendre

« J’ai mûrement réfléchi à l’opportunité de m’installer. Plus les saisons passaient, et plus j’avais l’envie d’entreprendre » confie Vincent qui se dit « motivé par la volonté de prendre des décisions et d’en assumer les conséquences, mais aussi rassuré d’être bien entouré par mon parrain et par la coopérative qui m’accompagnent dans mon parcours d’installation. »

 

Pour l’heure, Vincent met la touche finale à son projet d’entreprise. Un challenge qu’il compte bien réussir avec « les conseils de Philippe, la caution de qualité de Savéol, mais aussi le soutien de mon épouse et de mes trois enfants. »

 

* BTS en technologie végétale.

Vincent Jacopin Philippe Léon